Joué-lès-Tours : la fin de la piscine Jean-Bouin



Source : NOUVELLE REPUBLIQUE


La municipalité a annoncé mardi la fermeture définitive du bassin, en raison de traces persistantes de légionelles. Ce bassin historique sera rasé en 2019.


On la savait en sursis, son sort a été définitivement réglé par un communiqué, mardi en fin de matinée. Après plus de 45 ans de bons et loyaux services, la piscine Jean-Bouin, où nombre de Jocondiens ont appris à nager, appartiendra bientôt à l’histoire ancienne de la ville. Fermé depuis fin septembre, suite à la découverte de légionelles dans les douches, le bassin, à la vétusté unanimement reconnue, ne rouvrira pas ses portes, le traitement chimique et les contrôles réalisés dernièrement n’ayant pas permis de venir à bout de la bactérie. En service depuis le début des années 1970, le bâtiment sera rasé en 2019. Des chutes de plaques de béton en maiSi les derniers tests effectués « montrent une réelle amélioration de la situation, ils ne sont toujours pas en conformité avec les objectifs fixés par la Ville de Joué-lès-Tours », a indiqué la municipalité dans son communiqué. « On n’arrive pas à stabiliser le niveau de légionelles. Les résultats obtenus ne répondent pas aux cibles demandées. Comme je m’y étais engagé, j’ai décidé de ne pas prendre le moindre risque et de ferme la piscine », a précisé le maire Frédéric Augis. Il avait annoncé, lors du conseil municipal du 3 octobre, que l’équipement ne rouvrirait pas en cas de contrôles jugés insatisfaisants. Avec cette décision, la mairie fait jouer le principe de précaution et met un terme à un feuilleton qui agite la vie jocondienne depuis de longs mois. Après l’ouverture du centre aquatique Bulle d’O, en mars 2016, la piscine, qui abrite principalement les entraînements de Joué natation et les cours pour les scolaires, devait initialement rester ouverte seulement une année. Une dérogation accordée au club de natation qui s’est prolongée, faut d’espace suffisant pour accueillir les usagers payants et les associations à Bulle d’O. La situation valait au maire les critiques récurrentes d’une partie de l’opposition, qui réclamait la fermeture de Jean-Bouin, au nom de la sécurité et de la vétusté des lieux. Au printemps dernier, la piscine avait déjà été fermée un mois après la chute de deux plaques de béton qui s’étaient décrochées de la façade, sans faire de blessé. Avec cette fermeture, la municipalité « considère avoir pris la bonne décision », assure Frédéric Augis. Reste à résoudre la question de la cohabitation entre usagers payants et associations à Bulle d’O. « Un dossier complexe », reconnaît Frédéric Augis, qui évoque « la quadrature du cercle ». Une concertation a été lancée. Quelques remous ne sont pas à exclure.


LIBRES CITOYENS JOUÉ-LES-TOURS

B.P. 10141 - 37300 JOUÉ-LES-TOURS

Tel : 07 66 27 90 88 - Email : contact@librescitoyens.fr

Mentions légales        Politique des cookies