Lu pour vous : stupeur et écoeurement à la Rabière

Mis à jour : 16 janv. 2019


Source : La Nouvelle République du 27/12/18 - Julien COQUET


Debout, droite comme un i, stupéfaite d’impuissance. Réveil douloureux à Joué-lès-Tours pour Yvette Guillotin, hier matin à La Rabière en découvrant les cadavres de voitures calcinées. Une douzaine d’heures plus tôt, des jeunes y ont mis le feu (lire la NR d’hier). « C’est lamentable », lâche Gilbert Bergerault, en dépassant les véhicules, larmes aux yeux. « Une catastrophe », surenchérit Yvette Guillotin. Ces deux habitants du quartier, un siècle de vie ici à eux deux, peinent à comprendre. Sur ce parking des bâtiments « Béarn » et « Picardie », mardi vers 20 h 30, quatre voitures ont été détruites par les flammes, deux autres, vitre avant brisée par les forces de l’ordre pour desserrer le frein à main, éloignées par la police pour éviter tout risque de propagation. La détresse de la propriétaire d’une Clio se lit sur son visage. Elle tente, téléphone en main, de prendre les photos qui, espère-t-elle, lui permettront d’être indemnisée par l’assurance. Plus loin, devant la médiathèque, un véhicule a également été incendié. « Ma troisième voiture détruite depuis novembre », déplore Gibert Bergerault. La veille, alors que le couvre-feu décidé par la municipalité entrait dans sa seconde nuit d’application, le spectacle semblait se jouer dans l’indifférence. Aux abords du centre commercial, vers 22 h 30, des dizaines d’adolescents marchaient encore dans les rues. « Il y a trente ans on sortait dans la ZUP sans crainte, maintenant nous restons chez nous la nuit tombée », témoigne une sexagénaire. Comme lundi soir, seule une patrouille de la police nationale a été aperçue dans le quartier à cette heure-là. « Ceux qui ont mis le feu, on les a vus… Ce ne sont pas des jeunes du quartier qui ont fait ça », affirme Yvette Guillotin, cat


égorique.

0 vue

LIBRES CITOYENS JOUÉ-LES-TOURS

B.P. 10141 - 37300 JOUÉ-LES-TOURS

Tel : 07 66 27 90 88 - Email : contact@librescitoyens.fr

Mentions légales        Politique des cookies