nos elus

 

Laurence HERVÉ

Laurence Hervé, 51 ans, en couple, 3 enfants

Je dirige un centre de formation Jocondien.

En 2008, sans étiquette, j’ai œuvré aux côtés de Philippe LE BRETON en tant qu’adjointe chargée des Ressources Humaines et de l’Innovation du Service Public.

En 2011, j’ai rejoint le PS pour soutenir Ségolène ROYAL.

En 2017, séduite par le modèle de gouvernance proposé par En Marche! j’ai adhéré pour faire la campagne d’Emmanuel MACRON puis de Fabienne COLBOC, députée.

N'étant pas sectaire, j'apprécie les compétences et les qualités humaines des personnes en dehors de leurs sensibilités politiques.

Depuis 2012, j’ai animé plusieurs associations, apolitiques, de dimension départementale où j’ai toujours fait attention à ce que les convictions politiques des membres n’interfèrent pas avec la vie associative.

 

Élue à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Touraine, je côtoie régulièrement les réseaux d’entreprises, les associations d’insertion.

Déléguée dans le monde mutualiste, je suis sensible aux évolutions positives ou négatives de notre société.

C’est pourquoi j’aspire à ce que nous trouvions ensemble, de manière ouverte et constructive, un nouveau modèle de gouvernance pour Joué-lès-Tours.

 
Photo Jean-Christophe.jpg

Jean-Christophe TUROT

Médecin, Jocondien depuis 1992. Engagé en politique en 1995.

Elu de 2001 à 2014, dans l’opposition à la majorité socialiste, j’ai assisté à l’assainissement des finances de la ville mais aussi à la carence d’investissements publics, à l’urbanisation aveugle, à la disparition de notre tissu économique.

De 2014 à 2016, j’ai été brièvement adjoint au maire LR de Joué, Augis, avant de comprendre que nous ne partageons pas la même conception de l’éthique en politique. 

N’étant pas un professionnel de ladite politique, ayant un métier, je ne pouvais perdre du temps à me battre pour faire valoir mes vues sur des erreurs de management ou la gouvernance rigide mises en œuvre par le maire actuel. En désaccord sur le mauvais contrôle des dépenses de personnel que je considère comme une dérive budgétaire, j’ai donc fini par démissionner poliment de mon mandat d’adjoint mais je suis resté conseiller de base.

Fidèle à mon engagement à droite, j’ai soutenu l’ardeur réformatrice de François Fillon pendant la campagne présidentielle de 2016-2017, campagne dont on connait l’issue.

Localement, en ne votant pas le budget 2018, je me suis retrouvé logiquement dans l’opposition au Maire.

Déçu mais libéré de mes attaches partisanes, je vois dans l’émergence d’un courant politique nouveau en France la possibilité de réformes trop longtemps différées. 

Conscient que la confiance n’est pas encore restaurée entre la France des élus et la France du peuple, je m’efforce d’apporter mon expérience locale à la construction de ce « nouveau monde » sur lequel le Maire ironise tant et qui est, à mon avis, la dernière chance du pays de sortir du marasme dans lequel il se trouve.  

La fondation d’un groupe politique sans étiquette avec Laurence Hervé qui s’est elle-même affranchie du PS, est le prolongement naturel de cette conviction.
 

LIBRES CITOYENS JOUÉ-LES-TOURS

B.P. 10141 - 37300 JOUÉ-LES-TOURS

Tel : 07 66 27 90 88 - Email : contact@librescitoyens.fr

Mentions légales        Politique des cookies